Pour y voir plus clair dans la jungle des labels 

    ou

    Rainforest Alliance Certified

    www.rainforest-alliance.org

    Label de l'organisation de protection de l’environnement Rainforest Alliance distinguant les produits issus d'exploitations agricoles disposant d’un système de gestion sociale et environnementale

    Dernière modification: 2016
    Titulaire

    Rainforest Alliance

    Type de mention

    Label

    Empfehlenswert
    117

    Concernant le système d‘évaluation

    Le label a été évalué exhaustivement dans les domaines «Gestion», «Ecologie et aspects sociaux» et «Processus et contrôle». Pour de plus amples informations, consultez ici

    Contrôles annuels sur place par des organisations non gouvernementale locale (ONG) habilitées par Sustainable Farm Certification International, qui est une filiale de Rainforest Alliance. Les contrôles sont réalisés selon la norme de Sustainable Agriculture Network (SAN), qui prescrit 10 principes contenant 99 critères au total. L’exploitation agricole doit remplir au minimum 50% des critères de chaque principe et 80% de l’ensemble des critères. Les 15 critères dits « critiques » doivent être remplis dans tous les cas.  Les contrôles peuvent également être inopinés. Le certificat est valable trois ans. L’organisme d’accréditation est l’Organisation internationale de normalisation (ISO).

    Le label peut être apposé sur les produits dont au moins 30 % des composants sont certifiés. Si la part des composants certifiés est inférieure à 90 %, cela doit être indiqué à côté du label.

    Comparaison avec des labels ou déclarations apparentés

    Où acheter les produits portant cette mention

    Commerce de détail

    Contenu détaillé

    Critères généraux

    Au total, il existe 94 critères qui s'articulent autour de 10 principes. Pour obtenir le certificat, les 15 « critères critiques » doivent être respectés. Une exploitation doit en outre remplir au moins la moitié des critères de chaque principe et 80 % du total des critères.

    Voici les 10 principes avec indication des critères critiques pour chacun d’entre eux:

    • Système de gestion sociale et environnementale
      • Système de traçabilité permettant d’éviter le mélange des produits certifiés et non certifiés dans l’exploitation
    • Conservation des écosystèmes
      • Les écosystèmes naturels (aquatiques et terrestres) existants doivent être identifiés, protégés, conservés et restaurés par l’intermédiaire d’un programme de conservation.
      • Aucun écosystème ne doit être détruit ou modifié par les activités de l’exploitation agricole.
    • Protection de la faune sauvage
      • La chasse, la capture et le trafic d’animaux sauvages sont interdits à l’intérieur de l’exploitation.
    • Conservation des ressources hydriques
      • Les eaux usées d’origine industrielles ou domestiques ne doivent pas être déversés dans des écosystèmes aquatiques.
      • Aucune substance solide organique ou inorganique (déchets des ménages et de l’industrie, matériaux d’excavation, etc.) ne doit être jetée dans les écosystèmes aquatiques.
    • Conditions de travail correctes pour les travailleurs
      • Toute discrimination ou influence pour des raisons politiques, sociales, religieuses, sociales ou culturelles est interdite.
      • Pour tous les postes, le salaire doit être supérieur ou égal au minimum légal (moyenne régionale).
      • Le travail des enfants de moins de 15 ans est interdit. Des dispositions spéciales doivent être observées pour les travailleurs entre 15 et 17 ans.
      • Le travail forcé est interdit.
    • Santé et sécurité au travail
      • Les travailleurs qui manipulent des produits agricoles chimiques doivent porter une tenue de protection en bon état mise à disposition par l’exploitation.
    • Bonnes relations avec les communautés locales
    • Gestion intégrée des cultures
      • L’exploitation doit prendre des mesures pour éviter l’introduction, la culture ou la transformation d’organismes génétiquement modifiés.
    • Gestion et conservation du sol
      • Seules des terrains adéquats peuvent être utilisés comme nouvelles surfaces de production.  Aucune nouvelle surface de production ne doit être créée en détruisant (notamment par le feu) des forêts naturelles.
    • Gestion intégrée des déchets 

    Fruits et légumes

    Au total, il existe 94 critères qui s'articulent autour de 10 principes. Pour obtenir le certificat, les 15 « critères critiques » doivent être respectés. Une exploitation doit en outre remplir au moins la moitié des critères de chaque principe et 80 % du total des critères.

    Voici les 10 principes avec indication des critères critiques pour chacun d’entre eux:

    • Système de gestion sociale et environnementale
      • Système de traçabilité permettant d’éviter le mélange des produits certifiés et non certifiés dans l’exploitation
    • Conservation des écosystèmes
      • Les écosystèmes naturels (aquatiques et terrestres) existants doivent être identifiés, protégés, conservés et restaurés par l’intermédiaire d’un programme de conservation.
      • Aucun écosystème ne doit être détruit ou modifié par les activités de l’exploitation agricole.
    • Protection de la faune sauvage
      • La chasse, la capture et le trafic d’animaux sauvages sont interdits à l’intérieur de l’exploitation.
    • Conservation des ressources hydriques
      • Les eaux usées d’origine industrielles ou domestiques ne doivent pas être déversés dans des écosystèmes aquatiques.
      • Aucune substance solide organique ou inorganique (déchets des ménages et de l’industrie, matériaux d’excavation, etc.) ne doit être jetée dans les écosystèmes aquatiques.
    • Conditions de travail correctes pour les travailleurs
      • Toute discrimination ou influence pour des raisons politiques, sociales, religieuses, sociales ou culturelles est interdite.
      • Pour tous les postes, le salaire doit être supérieur ou égal au minimum légal (moyenne régionale).
      • Le travail des enfants de moins de 15 ans est interdit. Des dispositions spéciales doivent être observées pour les travailleurs entre 15 et 17 ans.
      • Le travail forcé est interdit.
    • Santé et sécurité au travail
      • Les travailleurs qui manipulent des produits agricoles chimiques doivent porter une tenue de protection en bon état mise à disposition par l’exploitation.
    • Bonnes relations avec les communautés locales
    • Gestion intégrée des cultures
      • L’exploitation doit prendre des mesures pour éviter l’introduction, la culture ou la transformation d’organismes génétiquement modifiés.
    • Gestion et conservation du sol
      • Seules des terrains adéquats peuvent être utilisés comme nouvelles surfaces de production.  Aucune nouvelle surface de production ne doit être créée en détruisant (notamment par le feu) des forêts naturelles.
    • Gestion intégrée des déchets 

    Thé, café et cacao

    En traitement

    Vous avez une question ?

    N'hésitez pas à nous contacter.

    Tel. +41 (0)44 267 44 11 E-Mail eva.hirsiger@pusch.ch

    Nous aurions une question

    Dürfen wir Sie mit einer Nutzerumfrage nerven? Sie dauert nur fünf Minuten, versprochen! ;)


    Non merci.
    Ne plus me souvenir.
    Oui
    Par ici cela va au sondage.