Questions fréquentes

Pourquoi les labels sont-ils importants?

Les labels indiquent aux consommateurs et aux acheteurs professionnels quels produits et services ont été fabriqués de manière particulièrement durable, ce qui leur permet d'opter en toute connaissance de cause pour une variante respectueuse de l'environnement, socialement responsable et, le cas échéant, en faveur du bien-être animal. Les labels sont donc un levier important pour promouvoir des modes de consommation et de production durables.

Pourquoi un guide des labels est-il nécessaire?

La demande croissante pour des produits fabriqu√©s de mani√®re durable et pour plus de transparence dans la cha√ģne de valeur ajout√©e a entra√ģn√© une forte augmentation des labels de durabilit√©. Cependant, la prolif√©ration de ces labels suscite souvent des incertitudes chez les consommateurs et les acheteurs professionnels quant √† leur cr√©dibilit√© et leurs contenus. L'√©valuation de la durabilit√© des labels r√©v√®le dans quelle mesure un label est cr√©dible et quelles sont les exigences pos√©es par un label au produit et √† la production. Un guide des labels cr√©e ainsi la transparence pour les consommateurs, les aide √† prendre des d√©cisions de consommation durable et pr√©vient l'√©coblanchiment.

Sur quoi se fonde l'évaluation?

Dans le cadre de la relance de labelinfo.ch, la m√©thodologie d'√©valuation des labels a √©t√© enti√®rement remani√©e. Celle-ci se base sur la base de donn√©es "Standards Map" du Centre du Commerce International (CCI) ainsi que sur l'outil d'√©valuation "Sustainable Standards Comparison Tool" (SSCT) de la Gesellschaft f√ľr Internationale Zusammenarbeit (GIZ).

La méthode d'évaluation est donc éprouvée au niveau international et permet d'utiliser les données collectées par le CCI. De plus, elle permet une actualisation agile des évaluations de label et permet l'évaluation de différents groupes de produits.

Pour plus d'informations sur l'évaluation, veuillez consulter la page "Méthodologie".

Comment fonctionne la méthodologie d'évaluation?

L'évaluation des labels s'effectue à l'aide d'une grille d'indicateurs dans les dimensions suivantes : "crédibilité", "respect de l'environnement" et "compatibilité sociale" et, si cela est pertinent, "bien-être animal". Une évaluation globale est calculée à partir de l'analyse des indicateurs par dimension.

Pour plus d'informations sur l'évaluation, veuillez consulter la page "Méthodologie".

Qui effectue l'évaluation?

Les experts de la fondation Pusch analysent les labels de manière indépendante et équitable sur la base de la grille d'indicateurs. Pour les labels dont les données sont déjà saisies dans la base de données "Standards Map" du Centre de Commerce International (CCI), l'analyse est effectuée directement par le CCI.

L'évaluation et la note finale sont ensuite calculées automatiquement par un outil de calcul.

Que signifie "Basé sur les directives" dans les fiches descriptives des labels et pourquoi différents labels y sont-ils parfois indiqués?

Les labels sont basés sur des critères spécifiques qui sont consignés dans différents documents. Ces directives constituent la base de chaque label. Dans le cas idéal, ces directives sont révisées au moins tous les deux ans pour s'assurer qu'elles sont toujours d'actualité. Comme il est important de savoir quelle version des directives a été analysée pour l'évaluation, l'année de la directive prise en compte est spécifiée sur la fiche portrait du label.

Certains labels utilisent les directives d'autres labels comme base et complètent ces exigences par des critères propres. Certains se basent même entièrement sur d'autres labels, sans développer leurs propres critères. C'est pourquoi plusieurs labels ou directives sont parfois mentionnés sous "Basé sur les directives".

Les labels sont si différents les uns des autres. Peut-on seulement les comparer?

Tous les labels d'un groupe de produits sont analysés à l'aide de la même grille d'indicateurs. En outre, ils sont divisés en sous-groupes de produits. Les spécificités, par exemple pour les labels portant uniquement sur la viande, peuvent ainsi être prises en compte. En revanche, l'évaluation de la crédibilité est la même pour tous les groupes de produits. La dimension pour laquelle le label obtient le meilleur résultat dans l'évaluation compte en outre double afin de tenir compte des différences de focalisation entre les labels. Cette méthodologie permet une évaluation équitable et comparable des labels.

Pourquoi les labels régionaux, les labels d'origine et les déclarations sont-ils absents de l'évaluation?

Les labels d'origine uniquement (p. ex. "De la région. Pour la région.", "fabriqué en Suisse") ainsi que les déclarations (p. ex. "vegan" ou "sans huile de palme") se réfèrent en général à quelques caractéristiques spécifiques d'un produit et en disent peu sur la durabilité d'un produit et sur sa fabrication. Par conséquent, les labels d'origine et les déclarations ne sont pas comparables à des labels de durabilité comprenant des directives et des processus de certification détaillés et ne sont donc pas pris en compte dans l'évaluation.

Pourquoi Alnatura, gebana et Claro ne sont-ils pas évalués?

Alnatura, gebana et Claro ne sont eux-m√™mes pas des labels qui posent des exigences √† un produit ou √† sa fabrication. Ce sont  des marques ou des commer√ßants certifi√©s qui mettent en avant et distribuent diff√©rents produits certifi√©s par des labels biologiques et/ou issus du commerce √©quitable. Etant donn√© qu'Alnatura et Claro n'ont pas de directives uniformes, ils ne figurent pas sur labelinfo.ch. Sont toutefois √©valu√©s les labels bio et de commerce √©quitable qui figurent dans l'assortiment d'Alnatura, gebana et de Claro, tels que le label Bio de l'Union Europ√©enne (eurofeuille), Bioland, Naturland ou Demeter.

Pourquoi la dimension Bien-être animal n'est-elle pas applicable au label MSC?

Le MSC ne certifie que les poissons et fruits de mer issus de la pêche sauvage. La plupart des indicateurs de la dimension Bien-être animal ne sont pas applicables aux poissons et fruits de mer sauvages. La dimension Bien-être animal se réfère aux animaux de rente et, par exemple, à leur élevage et à leur alimentation. Le faible nombre d'indicateurs dans la dimension Bien-être animal qui seraient pertinents pour la pêche sauvage ne constitue pas une base suffisante pour une évaluation valide, c'est pourquoi la dimension dans son ensemble est considérée comme non applicable. Les indicateurs relatifs au bien-être des animaux sauvages, et donc aussi des poissons qui ne proviennent pas de l'aquaculture, se trouvent dans la dimension "Respect de l'environnement".

Pourquoi les labels de viande sont-ils évalués sur labelinfo.ch?

La plate-forme labelinfo.ch fournit des informations sur le contenu et la crédibilité des labels de durabilité et ne donne pas de recommandations de consommation. Les labels de viande sont classés parmi les labels de durabilité lorsqu'ils exigent et encouragent une production sociale, écologique et/ou respectueuse des animaux par le biais de leurs critères. L'évaluation des labels de viande ne constitue toutefois pas une prise de position au sujet de la consommation de viande.

Pourquoi l'italien n'a-t-il pas été pris en compte?

La relance et l'exploitation de labelinfo.ch ne sont possibles que gr√Ęce au soutien financier de nos partenaires. Avec les moyens financiers dont nous disposons, il n'est malheureusement pas possible pour l'instant de financer le surcro√ģt de travail que repr√©sente la traduction en italien.

Pourquoi avoir choisi les groupes de produits suivants : denrées alimentaires, textiles, appareils électroniques, détergents et produits d'entretien et papier ?

Ces groupes de produits sont particulièrement pertinents du point de vue de la durabilité, tant pour les particuliers que pour les professionnels.

Pourquoi certains labels textiles ne sont-ils pas encore √©valu√©s ?‚Äč‚Äč‚Äč‚Äč‚Äč‚Äč‚Äč

L'évaluation des labels textiles internationaux se base sur les données recueillies par les experts de l'International Trade Centre (ITC). Les données sont actuellement en cours de révision en raison d'adaptations des directives relatives aux labels, c'est pourquoi l'évaluation des labels sur labelinfo.ch n'est pas encore possible.

Pourquoi les évaluations de Migros Eco, Coop Naturaline, bioRe Sustainable Cotton et bioRe Sustainable Textiles manquent-elles dans le groupe de produits Textiles ?

Ces quatre labels ne sont pr√©sents que sur le march√© suisse. Par cons√©quent, aucun r√©sultat d'analyse n'est encore disponible dans la base de donn√©es de l'International Trade Centre (ITC). Les labels bioRe et Coop Naturaline font actuellement l'objet d'un processus de r√©vision interne. C'est pourquoi il n'est pas encore possible de les analyser et de les √©valuer. Migros Eco ne sera bient√īt plus visible pour les consommatrices et consommateurs finaux et ne figure donc pas sur Labelinfo.ch. 

Pourquoi la dimension du bien-être animal n'est-elle pas applicable au groupe de produits textiles ?

La plupart des indicateurs de la dimension ¬ę bien-√™tre animal ¬Ľ se r√©f√®rent √† l'alimentation et √† l'√©levage d'animaux de rente tels que les vaches, les porcs et la volaille, et ne sont pour la plupart pas applicables √† l'industrie textile. Le faible nombre d'indicateurs pertinents ne permet donc pas une √©valuation fond√©e de la dimension ¬ę bien-√™tre animal ¬Ľ. Les aspects concernant les fibres d'origine animale sont pris en compte dans la dimension ¬ę respect de l'environnement ¬Ľ. 

Pourquoi toutes les dimensions et √©tapes de la cha√ģne d'approvisionnement textile sont-elles prises en compte lors de l'√©valuation des labels textiles, m√™me si un label se concentre par exemple sur la culture du coton ou uniquement sur les aspects environnementaux ?

L'industrie textile se caract√©rise par des probl√©matiques sociales et environnementales tout au long de la cha√ģne d'approvisionnement. C'est pourquoi l'√©valuation globale prend en compte, premi√®rement, toutes les √©tapes de la cha√ģne de valeur et, deuxi√®mement, les trois dimensions (cr√©dibilit√©, respect de l'environnement et compatibilit√© sociale), ind√©pendamment de la structure du label. La focalisation √©ventuelle d'un label sur une dimension de contenu particuli√®re (respect de l'environnement ou compatibilit√© sociale) est prise en compte par le fait que celle-ci est compt√©e double dans le calcul de l'√©valuation globale.

Un label est √©valu√© comme ¬ę recommand√© sous r√©serve ¬Ľ ou ¬ę √† peine recommand√© ¬Ľ. Un produit portant un tel label n'est-il donc pas durable ?

L'√©valuation ¬ę recommand√© sous r√©serve ¬Ľ indique qu'un label a obtenu entre 25 pour cent et 50 pour cent des points maximums pouvant √™tre obtenus. Si un label est ¬ę √† peine recommand√©¬Ľ, il a obtenu jusqu'√† 25 pour cent des points. Un produit portant un tel label ne couvre donc pas tous les aspects pertinents de la durabilit√©, mais seulement certains d'entre eux.