Pour y voir plus clair dans la jungle des labels 

    ou

    GGN

    www.ggn.org

    Label de l’organisation GLOBALG.A.P pour une aquaculture et une horticulture sûres et durables

    Dernière modification: 2020
    Titulaire

    GLOBALG.A.P.

    Type de mention

    Label

    "Transparence"
    Le titulaire du label ou de la déclaration répond aux questions. Les informations sur les critères et le système d’attribution sont disponibles en ligne. Les parties prenantes sont consultées afin de garantir des critères judicieux (plus d'info).

    "Contrôle indépendant"
    Contrôle: Des contrôles sont régulièrement effectués par un organisme indépendant du titulaire de la mention. Ces contrôles peuvent aussi être inopiné (plus d'info).

    "Certification"
    Double contrôle: Le rapport de contrôle est ensuite vérifié par un organisme de certification indépendant et accrédité (plus d'info).

    Contrôles annuels de la production par des organismes de contrôle et de certification du pays concerné. Des contrôles inopinés sont ensuite menés chaque année dans le cadre d'un suivi. La certification porte sur les processus de production des produits agricoles; elle ne couvre pas les captures ou la pêche en milieu naturel, la récolte de plantes sauvages et les autres étapes de la chaîne de production. Global G.A.P. compte 160 organismes de certification à travers le monde, coordonnés par  un comité (Certification Body Committee, CBC). En Suisse, il s'agit de l'Institut d'éco-commerce (IMO) et de ProCert Safety AG. Le certificat est valable un an.

    Contenu

    Écologie

    Élevage

    Aspects sociaux

    Commerce équitable

    Santé

    Provenance

    Contenu du label ou de la déclaration

    Le contenu sur lequel porte le label ou la déclaration est marqué en vert (plus d'info).

    Poisson, plantes ornementales, plantes de jardin, fleurs coupées

    Le label business-to-business GLOBALG.A.P n’étant pas visible sur les produits, le label consommateur GGN a été développé pour les domaines de l’aquaculture et de l’horticulture. Il permet de distinguer directement certains produits et de les rendre visibles. La condition pour le label GGN est une entreprise de production certifiée GLOBALG.A.P.

    GGN signifie «GLOBALG.A.P.-Number». Il s’agit d’une combinaison de chiffres permettant d’identifier les participants certifiés. Le numéro GGN, qui est indiqué sur l’emballage, permet au consommateur de retrouver l’entreprise ayant fabriqué le produit.

    Où acheter les produits portant cette mention

    Commerce de détail, supermarché

    Contenu détaillé

    Critères généraux

    Le producteur est soumis à une série de critères obligatoires:

    • La traçabilité de tous les produits est garantie.
    • Il existe pour tous les sites enregistrés une analyse des risques pour la sécurité alimentaire, l’environnement et le bien-être animal.
    • La main d’œuvre est formée, informée des plans de secours et dispose d’équipements de protection appropriés.
    • La main d’œuvre est formée à la manipulation des produits concernant la transmission des maladies contagieuses, l’hygiène personnelle et les vêtements.
    • Les plans de gestion permettent de réduire les déchets et la pollution.
    • Il existe un plan d’action écrit pour protéger la nature et les animaux sauvages.
    • Il existe un formulaire de plainte.

    En plus des critères obligatoires, il existe diverses recommandations.

    Poissons

    Le GLOBALG.A.P. norme IFA pour l'aquaculture couvre également la sécurité alimentaire, la santé et le bien-être des animaux.

    Cette certification ne porte pas sur les poissons sauvages non issus de l’élevage. Pour les poissons d’aquaculture, les règles suivantes s’appliquent:

    • Les poissons doivent pouvoir être tracés jusqu’à leur entreprise d’origine.
    • Les œufs et les jeunes poissons achetés viennent de producteurs certifiés GLOBALG.A.P.
    • L’utilisation de poissons génétiquement modifiés est interdite.
    • Aucune hormone ni aucun antibiotique ne sont utilisés pour favoriser la croissance.
    • Les aliments composés doivent provenir de sources reconnues.
    • Les alevins sauvages pêchés proviennent d’une pêche écologique avérée.
    • La fuite de poissons d’élevage dans les eaux voisines et la pénétration d’espèces indigènes doivent être empêchées.
    • Afin d’éviter tout stress inutile, le prélèvement d’œufs et de sperme ne peut être effectué que sur des poissons anesthésiés.
    • Le prélèvement d’ovules par l’ouverture de la cavité corporelle n’est effectué que sur des poissons morts.

    En plus des critères obligatoires, il existe diverses recommandations.

    Fleurs coupées

    • Les boutures et les jeunes plantes achetées doivent être cultivées pendant au moins 3 mois ou les 2/3 de la période de végétation dans une exploitation certifiée.
    • Les substrats pour le matériel de reproduction doivent être traçables jusqu’à leur source et ne pas provenir de zones protégées.
    • Les variétés cultivées sont résistant aux parasites et maladies importants
    • La consommation d’eau nécessaire à la gestion doit être optimisée.
    • Les boues d’épuration ne sont pas utilisées comme engrais.
    • Une procédure documentée et une justification sont disponibles pour les produits de fumigation des sols.
    • Les traitements post-récoltes ne doivent être pratiqués que s’il n’existe aucune alternative pour garantir le maintien de la qualité. Une liste actuelle des produits de traitement post-récolte utilisés doit être tenue.
    • En cas d’utilisation d’organismes génétiquement modifiés, les clients directs doivent en être informés.

    En plus des critères obligatoires, il existe diverses recommandations.

    Plantes et semences

    • Les boutures et les jeunes plantes achetées doivent être cultivées pendant au moins 3 mois ou les 2/3 de la période de végétation dans une exploitation certifiée.
    • Les substrats pour le matériel de reproduction doivent être traçables jusqu’à leur source et ne pas provenir de zones protégées.
    • Les variétés cultivées sont résistant aux parasites et maladies importants
    • La consommation d’eau nécessaire à la gestion doit être optimisée.
    • Les boues d’épuration ne sont pas utilisées comme engrais.
    • Une procédure documentée et une justification sont disponibles pour les produits de fumigation des sols.
    • Les traitements post-récoltes ne doivent être pratiqués que s’il n’existe aucune alternative pour garantir le maintien de la qualité. Une liste actuelle des produits de traitement post-récolte utilisés doit être tenue.
    • En cas d’utilisation d’organismes génétiquement modifiés, les clients directs doivent en être informés.

    En plus des critères obligatoires, il existe diverses recommandations.

    Vous avez une question ?

    N'hésitez pas à nous contacter.

    Tel. +41 (0)44 267 44 11 E-Mail eva.hirsiger@pusch.ch

    Nous aurions une question

    Dürfen wir Sie mit einer Nutzerumfrage nerven? Sie dauert nur fünf Minuten, versprochen! ;)


    Non merci.
    Ne plus me souvenir.
    Oui
    Par ici cela va au sondage.